tigres menacés tigres menacés tigres menacés
tigres menacés tigres menacés tigres menacés tigres menacés
tigres menacés
 
Historique des news
Paru le : 2012-11-07
Le désespoir de Valmik Thapar   Lire la suite

Paru le : 2012-11-07
La montagne, dernier refuge du tigre de Chine... et de celui de la Caspienne   Lire la suite

Paru le : 2011-11-07
L'Europe, plus destructrice que la Chine   Lire la suite

Paru le : 2008-12-07
Pyramides en feu   Lire la suite

Paru le : 2008-12-07
Victoire décisive dans le processus de réensauvagement   Lire la suite

Paru le : 2007-09-14
De nouvelles propositions chinoises   Lire la suite

Paru le : 2007-09-05
Joao Galhano Alves   Lire la suite

Paru le : 2007-08-30
Une nouvelle Autorité indépendante pour la conservation du tigre   Lire la suite

Paru le : 2007-08-27
Le rôle de certaines ONG selon Li Quan   Lire la suite

Paru le : 2007-08-17
Braconnage en Russie: coup de filet des douaniers   Lire la suite

Paru le : 2007-08-09
Armand Farraci   Lire la suite

Paru le : 2007-07-30
Le Newsweek : les fermes à tigres   Lire la suite

 
Les actualités
Paru le : 2012-11-07
Un tigre de Chine redécouvert à l\'état sauvage pour la première fois depuis plusieurs décennies

 

13 Octobre. China Daily
Pour la première fois depuis plus de 20 ans, un tigre de Chine méridionale (Panthera tigris amoyensis) aurait été repéré à l’état sauvage.

Guan Ke, responsable du Centre de Propagande du Bureau de la Forêt de la province de Shangxi a confirmé qu’un témoin avait vu un tigre de Chine méridionale isolé dans les monts Qinling (« La Cordillière des frênes ») dans la province de Shanxi, en Chine centrale.
Un fermier l’aurait photographié le 3 Octobre. Il s’agirait d’un jeune adulte. On peut voir le témoin présenter la photo sur le site du Tiger Fund ( dans Partners).
IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) a accueilli cette nouvelle avec prudence, car si les experts estiment qu’une poignée de tigres de Chine méridionale survivent encore (de fait, de nombreux experts craignent que l’animal soit disparu à l’Etat sauvage., les scientifiques considèrent que cette espèce a pratiquement disparu depuis des années. Les experts considèrent qu’une espèce peut être déclarée éteinte quand sa population n’est plus génétiquement viable.
Aucun animal n’avait été observé à l’Etat sauvage depuis 1964.
IFAW pense que les tentatives de certains intérêts à abroger l’embargo du marché national chinois sur les produits de tigres restent la plus grande menace, non seulement sur l’avenir du tigre de Chine méridionale, mais également sur les quelques tigres qui survivent à l’état sauvage en Chine et dans d’autres habitats voisins qui abritent des tigres. Le tigre de Chine méridionale serait l’espèce « racine » de toutes les autres espèces de tigres et il joue un rôle significatif dans la culture de la Chine ancienne.

La province de Shanxi fait partie de l’aire de répartition traditionnelle de cette sous-espèce qu’on ne trouve qu’en Chine. Plusieurs tigres sauvages ont été repérés dans cette région au cours de ces dernières années. En 2006, une équipe a été mise en place par le département provincial des forêts et les autorités publiques locales afin d’enquêter sur ces témoignages. C’est un ancien chasseur de 52 ans, Zhou Zhenglong, qui a été désigné chef de cette équipe spéciale. Zhou a recueilli quelques témoignages confirmant la présence de tigres sauvages dans le passé et la semaine dernière, il aurait finalement réussi à en photographier un.

XI'AN, 16 octobre (XINHUA) -- Les autorités forestières de la Chine ont totalement interdit la chasse autour d'une montagne dans le nord-ouest du pays, où un tigre sauvage de Chine du Sud, considéré comme disparu à l'état sauvage depuis plus de trois décennies, a été aperçu début octobre. Un paysan et ancien chasseur du village de Wencai, du bourg de Chengguan, du district de Zhenping, a photographié un tigre de Chine du Sud en utilisant un appareil numérique et l'a filmé le 3 octobre après-midi. Des experts ont confirmé que les 40 photos numériques et les 31 films étaient authentiques, et démontraient l'existence de tigres de Chine du Sud dans le pays. Cette question ne fait toutefois pas l’unanimité, et de nouvelles analyses ont été demandées pour lever tous les doutes (China Daily du 25 Octobre).
Le département forestier de la province du Shaanxi (nord-ouest) envisage d'établir une réserve naturelle pour le tigre de Chine du Sud dans les zones autour de la montagne.
Le département étudie aussi le nombre des tigres, ainsi que les conditions et le cadre de leur habitat, et prépare un plan de protection totale.
Le tigre de Chine du Sud est classé comme un des dix animaux les plus menacés d'extinction du monde.


ELEMENTS SUR LA FAUNE DES MONTS QINLING

Les Montagnes Qinling où se trouvent de nouvelles réserves, abritent une faune rare.

Cette chaîne montagneuse qui s'étend d'Ouest en Est dans la partie centrale de la Chine s'étire aussi jusque dans la province du Shaanxi au Nord-Ouest. Elle couvre une surface de plus de 50 000 km2.

Le gouvernement chinois attache de plus en plus d'importance à la protection de l'environnement dans cette région et a créé bon nombre de réserves naturelles consacrées à diverses espèces animales en voie de disparition comme les pandas géants, les ibis, les singes au nez retroussé et les antilopes.

Dans la Réserve naturelle du district de Foping, les pandas vivent en harmonie avec les villageois.

Selon les sources du Bureau provincial de la Sylviculture du Shaanxi, deux pandas malades ont été soignés par les habitants qui les ont relachés par la suite dans la forêt.

Li Huanfang, vétérinaire de cette faune, a dit que les réserves naturelles couvrent plus de 203 500 ha dans cette région, soit 4,1% de la chaîne des Montagnes Qinling.

Les réserves naturelles regroupent plus de 3 000 sortes d'animaux rares, soit 80% de la faune de cette région, a ajouté Li.

Les statistiques fournies par les départements pour la protection des animaux de la province du Shaanxi montrent que le nombre des ibis ont augmenté de 7 à 270 depuis la première fois qu'ils avaient été découverts dans le district de Yangxian en 1981.

Les zoologues estiment qu'il y a dans ces monts de Qinling plus de 200 pandas géants, soit un cinquième de ceux du pays, 4 500 antilopes et plus de 5 000 singes au nez retroussé et bien d'autres que le gouvernement protège. Le Shaanxi compte créer encore quatre ou cinq réserves naturelles dans ces montagnes d'ici quelques années.




Alain Sennepin