tigres menacés tigres menacés tigres menacés
tigres menacés tigres menacés tigres menacés tigres menacés
tigres menacés
 
Historique des news
Paru le : 2012-11-07
Le désespoir de Valmik Thapar   Lire la suite

Paru le : 2012-11-07
Un tigre de Chine redécouvert à l'état sauvage pour la première fois depuis plusieurs décennies   Lire la suite

Paru le : 2012-11-07
La montagne, dernier refuge du tigre de Chine... et de celui de la Caspienne   Lire la suite

Paru le : 2011-11-07
L'Europe, plus destructrice que la Chine   Lire la suite

Paru le : 2008-12-07
Pyramides en feu   Lire la suite

Paru le : 2007-09-14
De nouvelles propositions chinoises   Lire la suite

Paru le : 2007-09-05
Joao Galhano Alves   Lire la suite

Paru le : 2007-08-30
Une nouvelle Autorité indépendante pour la conservation du tigre   Lire la suite

Paru le : 2007-08-27
Le rôle de certaines ONG selon Li Quan   Lire la suite

Paru le : 2007-08-17
Braconnage en Russie: coup de filet des douaniers   Lire la suite

Paru le : 2007-08-09
Armand Farraci   Lire la suite

Paru le : 2007-07-30
Le Newsweek : les fermes à tigres   Lire la suite

 
Les actualités
Paru le : 2008-12-07
Victoire décisive dans le processus de réensauvagement

 

Le 23 Novembre 2007 est probablement une date décisive dans la démostration de la viabilité des processus de réensauvagement des grands félins.
En effet, Li Quan a vu ses tigres franchir l'étape la plus difficile, et considérée comme de loin la plus incertaine jusqu'à présent.
En effet, contrairement aux tigres du Bengale ou de Sibérie, les tigres de Chine du Sud ne se reproduisent pas en captivité, et ne sont vraisemblablement plus représentés que par quelques individus à l'état sauvage.
Cet évènement lève donc une énorme hypothèque sur la viabilité de l'expérience de réensauvagement que Li Quan a conceptualisée, initiée et conduite.
Les répercussions d'un tel évènement peuvent être considérables.
Les travaux de George Adamson, menés en 1970 sur les lions, avaient montré que le réensauvagement était possible, ce qui a été confirmé à plusieurs reprises depuis lors.
Li Quan vient de prouver que celà est faisable même dans les cas les plus diffivciles et en apparence les plmus désespérés.
Plus rien ne justifie une quelconque timidité institutionnelle vis - à -vis des plans de réensauvagement.
Par exemple, la réserve deTigrovaya Balka, au Tadjikistan, qui n'a jamais démenti sa richesse en biodiversité jusqu'à aujourd'hui, et qui hébergea des tigres de la Caspienne de 1938 à 1954, pourrait désormais accueillir un noyau familial de "tigres d'Asie centrale" tout comme Li Quan a su créer des "tigres sud - africains.
Alain Sennepin